#21 - Le meilleur Home-Studio

#21 - Le meilleur Home-Studio

Date de l'émission: 
Dimanche, 11. Janvier 2015

Vous rêvez du Home Studio parfait ? Quelle configuration est la meilleure ? Pour qui ? Et à combien ? Les Sondiers ont bien entendu leur avis sur la question, et vous livrent leurs opinions partagées, différentes et à la fois unanimes, mais surtout riches en explications et arguments.

Animée par: 

Commentaires

Portrait de Blast

Vu que je n'étais pas là, voici ma vision du home studio ideal à mes yeux. Elle recoupe parfois celle de mes camarades, c'est là le défaut de ne pas avoir pu participer en live à la discussion. Désolé pour ça.  

Pour ma part, passionné du son sous toutes ses formes, mon home studio doit me permettre aussi bien de taper le boeuf avec les copains, gratouiller une guitare calé dans un fauteuil, juste pour me détendre les doigts, enregistrer des voix, mixer en multipiste, écouter des trucs faits par d'autres dans des conditions idéales, participer à des podcasts audio, plus si affinité (montage de videos, par exemple).

Du coup, l'idéal absolu serait probablement de posséder un magasin de musique (et un employé pour faire les poussières) avec un super sous-sol pour les répètes, les enregistrements et le mixage.

En réaction à l'écoute de mes collègues, c'est surtout la vision de Jay dont je suis le plus proche.
Evidemment, on rêverait tous d'avoir la péniche de David Gilmour ou le studio de Hans Zimmer. Mais posons-nous tout de même la question : est-ce encore du home studio ? Est-ce un budget raisonnable pour quelqu'un qui n'a pas pas bossé sur les ost des plus grands films du cinéma depuis 30 ans ou qui n'a vendu des dizaines de millions d'albums.

Mais surtout, à mes yeux, au delà du budget, franchement, qu'est-ce qu'on ferait d'un parc de 200 micros différents, de racks pleins de préamplis, de centaines de synthés vintage de légende, de custom shops sur tous les murs et d'une console SSL 9000 ?
Bien sûr, ce serait génial, pour l'égo.  
Mais ne serait-ce pas aussi un frein à la créativité, passant plus de temps à choisir le matériel à employer et à le brancher qu'à composer et jouer ?

De toute façon, celui ou celle qui pense avoir les compétences et un véritable usage d'un tel home studio "ideal" n'a probablement pas besoin d'écouter les conseils des sondiers.

Et moi je prefère 10,000 fois bien connaitre les quelques équipement et logiciels que je possède plutôt que d'en avoir plein que je n'ai jamais utilisé plus de 5 minutes et que j'ai oublié entre temps. J'ai en mon temps acheté plein de matos d'occasion, juste parce que j'en avais l'occasion et, en réalité, je ne m'en sers absolument pas.

Revenons donc à la cruelle réalité.
Tout en essayant de rester raisonnable, du point de vue de la place et du budget, voici mes critères :

- Une pièce dédiée. Pas forcément la plus grande du monde, mais 12 ou 15 m2, ça commence à être rudement sympa, 25 ou 30, c'est le Graal.
 
- Insonorisation et traitement acoustique avant toute chose. Pouvoir jouer ou mixer à toute heure sans déranger ni être dérangé, et avoir un beau son qui tourne dans la pièce.
Pour ma part, je ne juge pas forcément indispensable d'avoir une régie séparée. Ça reste du home studio après tout. Une chouette pièce avec des murs pas trop parallèle, un double ou triple vitrage, une porte bien isolante, des murs isolés et traités, un plafond qui ne résonne pas trop, quelques paravents mobiles, un ou deux canapés confortables, des bouquins sur les murs, un bar avec un assortiment de whiskies rares... Bref, une pièce où j'aurais plaisir à m'installer même si c'est pas pour y faire de la musique. On peut rêvasser aussi, ou écouter de la musique, pouquoi pas. Moi, sur des moniteurs, j'adore ça.

- Une alimentation électrique stabilisée et découplée du reste de la maison avec des prises nombreuses.

- Un cablage audio symétrique installé en dur avec des patches à plusieurs endroits dans la pièce pour y brancher facilement ce qu'on veut. Les patches, c'est le pied. Pas besoin de passer derrière les appareils et se perdre dans les spaghettis, on connecte les appareils facilement avec de simples jacks TRS, en facade. Simple, rapide et efficace. Et on peut facilement installer une configuration de base, et la modifier instantanément juste en branchant un jack.

- Des instruments divers. Mes guitares évidemment, mais aussi une Variax pour simuler toutes les guitares que je ne possède pas. Une batterie electronique, une basse, quelques têtes d'ampli sympa, mais aussi un pod, 2 ou trois cabs disposés en hauteur (du coup, ça sert de retour pendant les boeufs), des instruments à vents divers, un piano, un ou deux clavier maitre pour quelques synthés hardware ou virtuels. Adapter la taille de la pièce à l'espace requis pour la batterie et le piano, évidemment.

- Une bonne console numérique qui serve à la fois de concentrateur pour éviter de cabler et recabler en permanence, de préampli et autres entrées Hi-z et ligne, de table de mixage pour les boeufs et d'interface avec ma station de travail audio numérique pour le mix. Bref, une M32 de Midas, what else ? Bah oui, une Innovason, ça serait encore mieux, mais c'est pas du tout le même budget et ça prend plus de place.

- Des moniteurs de qualité. Genelec ou Adam, par exemple, plus un Auratone pour vérifier les mediums.

- Un rack avec peut-être quelques préamplis spécifiques pour le plaisir, mais juste pour le plaisir.

- Un petit parc de micros sympas, boites de DI, quelques effets hardware glanés ici et là, facilement accessibles en cas de besoin, et facilement rangeables en cas de non-besoin.

- Reaper parce que j'ai probablement pas besoin de plus, mais dans un ordinateur puissant et dédié audio/video et au moins deux grands écrans.

Voilà ce qui me ferait plaisir. Pas le truc de ouf dont je ne me servirai de toute façon pas, mais du matos de qualité, un budget costaud, mais dans les limites du "raisonnable" et un endroit sympa plein d'instruments pour répondre à mes humeurs variées, et confortable pour y passer du temps.