La PROD DE NOEL même pas finitte! - Les prods de Noël des auditeurs

Date de l'interview: 
Jeudi, 2. Novembre 2017

Le temps file et le prochain Noël approche. Du coup il est plus que temps de vous faire écouter ou réécouter les prods concoctées par les auditeurs des Sondiers, sans classement aucun, chaque production étant intéressante à plus d'un titre.

En bonus, vous pourrez lire leur interview dirigée, ce qui vous permettra de connaitre un peu mieux qui se cache derrière la partition.

N'hésitez pas à commenter, et relayer.

Aujourd'hui : la PROD DE NOEL même pas finitte! de Supermachin
Soundcloud : https://soundcloud.com/supermachin-1/la-prod-de-noel-meme-pas-finitte

 

- Peux-tu nous parler un peu de toi et de ton parcours ?

Rien de très exaltant, né en 85 (d’un père cuisinier et d’une mère vendeuse quelque part en Charen...)

Bref ! à peu près 2 ans de solfège étant gamin, sur un synthé que j’ai toujours (Yam PSR320), Vangelis & Jarre comme modèles, puis découverte de Kraftwerk & Laurent Garnier , les vrais synthés, les machines qui valaient cher...puis découverte de la MAO en 99-2000 avec la série Ejay & le séquenceur ProDJ (ancêtre de Fruity Loops devenu FLStudio), Rb 338 & Reason 2.5 qui m’a permis de bien bidouiller le son.

Il n’y a que depuis une dizaine d’années que je fais des prods plus « sérieuses et Pro », principalement des BO de courts métrages, de l’habillage sonore et/ou de vidéos institutionnelles, et montage/mixage sonore.

 

- Quelle a été l’idée générale derrière ta prod ? Qu’avais-tu en tête au moment de démarrer ?

A vrai dire aucune. Si on me donne un sujet, un thème, une idée, une ambiance, c’est un fil conducteur, ce vers quoi le projet va évoluer. En l’occurrence pour le défi des sondiers, ça s’est posé là sans contraintes ni précisions, sinon la deadline à respecter. Mais j’aurais pu tourner ça sur le thème de Noël...

Très souvent, quand j’ai un truc qui me trotte dans la tête, je dois très vite lui donner forme au risque de l’oublier ; donc oui, il m’arrive de me relever la nuit à 2 ou 3h du mat, allumer l’ordi, faire couler un café et poser ça. Puis je laisse et j’y retourne peut être le lendemain, peut-être 4 ans après. Mais l’idée générale est posée

 

- Comment s’inscrit ton projet par rapport au défi des Sondiers ?

Ça rejoint ce que j’ai dit plus haut, à savoir que pour le défi, j’ai repris un projet jamais fini (comme des centaines d’autres qui dorment dans mes archives) avec comme seul gimmick une boite à musique entendue je ne sais plus où, mais dont la mélodie m’a fait tilt. Et je me suis dit, boaf, pourquoi pas celui-là, il est encore récent? Alors zou !

- Qu’est-ce qui t’a motivé à nous soumettre cette production ?

Une très bonne occasion (et un bon prétexte surtout) de dépoussiérer/ôter les toiles d’araignées du homstud’ pour le challenge. Car avec un bébé de 6 mois à l’époque, il est vrai qu’il n’y a plus de temps dispo à consacrer à sa passion...)

- Quels instruments et quels matériels as-tu utilisés ?

La charpente du morceau est plutôt simple : Session FL Studio 9 avec 4 plugins de générateurs (NI FM7, EW Colossus, FL Sytrus, un bête 3OSC) une section d’effets avec 2 delay & 1 reverb, et normalement la Electribe EA1 (ma machine favorite). Puis un tour sous Reaper après, au cas où...

Pour l’anecdote, dans la chambre de Crevette il y a des boites à musique... « Tiens, j’ai pas de bruitage d’un remontoir qui me plaise dans ma samplothèque, je vais l’enregistrer ». Bon on sort le AKG (Perception 150), une piste sur Sound Forge & REC. Découpage, coupe haut à 12kHz, export.

- Quelles ont été les difficultés auxquelles tu as été confronté ?

La principale (et la seule du coup) difficulté est arrivée quand j’ai greffé l’Electribe dans la chaine (pilotage MIDI, son en retour dans la carte). Impossible de lui faire filtrer un message MIDI de #NoteOn, de sorte que quand le séquenceur joua sa partie, elle ne reçut qu’une note pleine durant toute la durée du morceau (alors que c’est censé être un ostinato de 3 notes à la sauce acide/TB303)

Résultat des courses, après avoir perdu du temps et des cheveux, j’ai abandonné l’idée et je l’ai remplacée par un bête 3OSC avec filtre. Mais le grain n’est pas vraiment le même....Et à ce jour je ne sais toujours pas comment faire avec elle...

- Si tu devais le refaire, que ferais-tu différemment ?

Il ne vaudrait mieux pas que je le refasse, je suis un peu trop « tatillon et perfectionnisssssss » et en général, ça m’emmène très loin, et souvent au-delà de l’idée de départ...

Donc je relèverai le défi pour l’année qui arrive si besoin, mais je partirai sur un challenge «départ de zéro»

- Qu’as-tu tiré de cet exercice, globalement ?

Finir un truc pour le plaisir, sans contraintes à te faire suer 1l d’huile à l’heure, et surtout s’interdire d’y retoucher. Puis en causer avec la communauté de ceux qui y ont participé, échanger, écouter les prods des autres sans jouer à kikalaplugrosse, ça fait plaisir !

- Comment cet exercice va-t-il influencer tes productions futures ?

Honnêtement je ne le prends pas comme une ascension rigide pour atteindre un but absolu dans la vie, c’est ma marotte, alors je continuerai à faire comme je sais le faire, comme j’aime le faire en y prenant du plaisir ! ;-)

- Un autre commentaire à ajouter ?

Je recherche toujours un Roland A880 ou Edirol U-880 à vendre passque bon....C’est bien les Prodipe 4I/4O et autres Roland UM2, mais c’est pas autonome !

Si vous avez ça dans les cartons, je prends !

Interview par: